Default banner

Serveur de licences logicielles

Centralisez la gestion des licences logicielles et améliorez la conformité des licences

Qu’est-ce qu’un serveur de licences logicielles ?

Tous les logiciels et les programmes sont accompagnés de licences qui définissent les droits juridiques entre l’utilisateur et l’éditeur de logiciels. Ces droits incluent le nombre d’utilisations autorisées d’un programme, l’endroit où il peut être utilisé et s'il peut être copié ou modifié.

Pour toute entreprise ou organisation, le suivi de plusieurs licences peut s’avérer compliqué, et sans méthode efficace, le suivi du nombre d’utilisateurs pouvant ou devant utiliser un logiciel particulier devient impossible. Cela peut sembler anodin, mais la violation des contrats de licence peut avoir des conséquences pénales lourdes pour une entreprise et sa réputation, sans oublier l’impact sur les bénéfices nets de l’éditeur ou du fournisseur.

Pour empêcher ce cas de figure, l’une des méthodes consiste à utiliser un système de serveur de licences, comme la gestion de licences réseau de Sentinel RMS. Avec ce type de serveur de licences, les organisations peuvent centraliser leur gestion des licences logicielles et améliorer la conformité de leurs licences. En outre, avec les options de configuration des licences de RMS, les entreprises et les organisations peuvent réduire le coût du développement et de la gestion des logiciels, ce qui en fait un produit incontournable.

Qu’est-ce qu’un serveur de licence et comment fonctionne-t-il ?

Très simplement, un serveur de licences logicielles est le moyen utilisé par les entreprises pour gérer leurs licences logicielles et garantir qu’elles utilisent seulement les logiciels ou programmes qu’elles sont autorisées à utiliser.

Pour bien gérer le suivi des licences et des utilisateurs, le serveur de licences, installé sur un système centralisé, octroie des tokens d’accès, ou clés de licence logicielle, qui autorisent le logiciel sous licence à s’exécuter sur l’ordinateur d’un client. Pas de token, pas d’accès.

Comment fonctionne un serveur de licences ?

Un serveur de licences, comme Sentinel RMS, fait office de contrôleur numérique. Pour ce faire, il surveille de près toutes les demandes d’utilisation d’un programme ou d’un logiciel et s’assure que le nombre de postes de travail utilisant une application ou un programme correspond au nombre de licences ou de droits de licence autorisé pour l’entreprise. Dès que le nombre d’utilisateurs dépasse le nombre de licences achetées, le serveur de licences refuse l’accès au logiciel pour les nouveaux utilisateurs.

Un dispositif de gestion des licences est souvent utilisé avec les licences flottantes, et correspond alors à un serveur de licences flottantes. En utilisant ce type de serveur de licences logicielles, les entreprises peuvent faire des économies considérables, bien supérieures au prix initial du serveur de licences. Ces économies sont dues au fait que les entreprises ou les organisations n’ont pas à acheter une licence pour chaque employé. À la place, les utilisateurs accèdent au logiciel les uns après les autres.

Pour accéder à un programme ou une application, ils doivent demander une licence au serveur de licences. Si des licences non utilisées sont disponibles (si le nombre d’utilisateurs ne dépasse pas le nombre de licences), le serveur de licences autorise le logiciel à s’exécuter.

Dès que l’utilisateur n’a plus besoin du programme ou dès que la période d’utilisation autorisée a expiré, le serveur de licences reprend la licence afin de la mettre à disposition des utilisateurs autorisés. C’est le même principe que dans une bibliothèque : le nombre de copies disponibles d’un livre est limité, donc si une personne souhaite emprunter un livre, elle doit attendre que quelqu’un d’autre le rende.

Les licences résident dans un fichier de licence sur le serveur de licences, et le dispositif de gestion des licences s’exécute généralement sur un ordinateur dans le même réseau dans lequel l’entreprise ou l’organisation a installé l’application sous licence.

Au démarrage, le dispositif de gestion des licence lit les licences depuis un fichier et crée un tableau de licences. Les utilisateurs peuvent programmer l’application pour qu’elle cherche un serveur de licences avec des licences disponibles.

Une fois que l’application sous licence s’exécute, l’utilisateur envoie automatiquement une demande au dispositif de gestion des licences afin d’obtenir une autorisation. Le dispositif de gestion des licences traite la demande, y compris l’authentification des clients si nécessaire, avant de renvoyer l’état au client.

Le dispositif de gestion des licences garde chaque demande séparément, traitant ces autorisations en tant que clients différents.

Comme mentionné précédemment, un avantage essentiel d’un serveur de licences logicielles est qu’il octroie une flexibilité accrue quant à l’utilisation des logiciels, des applications ou des programmes, ce qui permet à plusieurs employés de l’utiliser facilement à distance.

Ce processus est à l’opposé de l’installation unique de logiciel qui dépend d’un poste de travail particulier. Dans ces circonstances, il existe des solutions de contournement (comme un VPN) mais il est impossible de transférer la licence d’un ordinateur à un autre. Ce n’est pas le cas d’un serveur de licences flottantes.

Tant qu’il existe un serveur de licences efficace en place et qu’une entreprise a acheté les droits de licences appropriés, le logiciel peut être partagé entre plusieurs postes de travail et plusieurs utilisateurs, avec peu de restrictions.

Cela ne veut pas dire que tout le monde est libre d’utiliser le logiciel. Les droits de licence stipulent des limites quant aux machines et/ou utilisateurs bénéficiant des licences et au nombre de licences pouvant être utilisées simultanément. Ce détail est particulièrement important pour les grandes entreprises ou les entreprises déployées sur plusieurs sites. De plus, avec l’augmentation du nombre d’employés travaillant à distance, cette agilité sera certainement d’autant plus importante à l’avenir.

Le serveur de licences logicielles représente également une aubaine pour les entreprises qui souhaitent éliminer la complexité associée à l’installation, à la désinstallation ou au transfert de programmes et de logiciels. Toutes ces opérations logistiques sont automatisées, ce qui permet aux départements informatiques de se concentrer sur d’autres tâches ou sur les objectifs de l’entreprise.

Puisque le système de gestion des licences surveille le nombre de licences utilisées et la façon dont elles sont utilisées, les entreprises peuvent extraire des données leur permettant de prévoir et même de budgétiser les futurs achats de logiciels ; par conséquent, le serveur de licences est bien plus utile qu’un simple contrôleur.