Thales background banner

Gestion du cycle de vie des applications : comment elle aide votre entreprise

 

Une bonne gestion du cycle de vie des applications est essentielle à la réussite de tout développeur de logiciels sur le marché actuel. Dans cet article, nous verrons ce qu’est la gestion du cycle de vie des applications, comment elle fonctionne, pourquoi elle est si importante et quels sont les outils que vous pouvez utiliser pour aider votre entreprise à gérer avec succès le cycle de vie de ses applications.

Qu’est-ce qu’un cycle de vie d’application ?

Le cycle de vie d’une application est l’ensemble de la « durée de vie » d’une application logicielle, de sa conception à sa fin de vie. En d’autres termes, cette expression fait référence à l’ensemble du processus, depuis la conception de l’idée de l’application jusqu’au moment où elle n’est plus utilisée.

Qu’est-ce que la gestion du cycle de vie des applications ?

La gestion du cycle de vie des applications (ALM) est un système permettant de gérer l’ensemble du cycle de vie des applications. Ce système comprend les personnes, les outils et les processus qui permettent à l’entreprise de franchir avec succès chaque étape du cycle de vie des applications et de passer d’une phase à l’autre.

gestion du cycle de vie des applications

Un bon système ALM optimise la productivité de l’équipe et facilite la collaboration. Il offre une assistance aux approches en matière de développement agiles ou DevOps, ce qui permet d’améliorer à terme la qualité du produit. L’importance de la gestion du cycle de vie des applications réside dans sa capacité à aider les entreprises à atteindre des niveaux élevés d’efficacité, à rester compétitives et à éviter les dépenses inutiles tout en offrant à leurs utilisateurs la meilleure expérience possible.

Quelles sont les étapes courantes de la gestion du cycle de vie des applications ?

En fonction de la méthodologie de développement d’une entreprise, les étapes de l’ALM peuvent constituer des phases distinctes ou se chevaucher dans le cadre d’une approche d’intégration et de développement continus. Dans tous les cas, nous pouvons identifier 5 étapes courantes :

Étape 1 : gouvernance des applications
La gouvernance des applications fait référence à la phase de prise de la décision initiale. Au cours de cette étape, l’équipe définit les fonctions et les caractéristiques dont elle a besoin de la part de l’application afin d’atteindre ses objectifs. Elle conçoit l’idée de l’application en fonction de ces exigences.

Dans l’approche en cascade plus traditionnelle en matière de développement logiciel, ce processus commence par les besoins les plus généraux et descend vers les besoins plus spécifiques, en utilisant une structure hiérarchique. Dans la méthodologie agile, qui utilise des approches continues ou itératives, la structure de la liste des exigences est moins hiérarchique et les besoins sont définis en fonction des cas d’utilisation.

Étape 2 : développement de l’application

C’est là que la magie opère : la création proprement dite de l’application. L’équipe de développement prend en compte les exigences et crée un plan de développement sur cette base. Cela implique souvent la fragmentation des exigences, leur attribution aux équipes adéquates et l’élaboration d’un calendrier pour la mise en œuvre de chaque phase. Ensuite, les équipes créent le code et l’intègrent conformément au plan.

Étape 3 : test du logiciel et assurance qualité

Une fois que l’application a été développée conformément aux exigences, elle doit être testée afin de s’assurer qu’elle répond bien à toutes les exigences, qu’elle fonctionne correctement et qu’elle offre l’expérience utilisateur souhaitée. Pour ce faire, il faut préparer des cas de test et des environnements de test et voir comment l’application se comporte dans chaque scénario. Les testeurs fournissent ensuite des avis concernant l’application et produisent des rapports sur les éventuels problèmes ou bugs rencontrés, et l’équipe de développement modifie le produit en fonction de ces avis.

L’équipe marketing produit définit le niveau de qualité et de stabilité requis pour que cette étape s’achève. Une fois ce stade atteint, le produit est prêt au lancement.

Étape 4 : déploiement

À ce stade, le produit est mis à la disposition des utilisateurs. Il existe plusieurs façons de procéder, en fonction des besoins des clients. À l’origine, les logiciels étaient livrés physiquement aux clients sur des dongles ou des CD, mais aujourd’hui, les consommateurs souhaitent pouvoir télécharger instantanément les logiciels qu’ils achètent. Si le client a besoin de plusieurs applications, les produits peuvent être empaquetés et déployés ensemble.

Étape 5 : exploitation et maintenance

Le processus ALM ne s’arrête pas au déploiement du produit auprès des utilisateurs. Il se poursuit à travers l’exploitation et la maintenance continues du produit. Pour s’assurer que le logiciel atteint ses objectifs commerciaux, son utilisation et ses performances doivent être contrôlées et gérées même après son lancement. Cela permet à l’équipe de trouver et de résoudre tous les problèmes restants, et de fournir des mises à jour et des améliorations.

La dernière phase de cette étape est le retrait du produit. L’équipe doit définir, à l’avance, un ensemble de critères en fonction desquels la décision de retirer le logiciel et de passer à une nouvelle version ou à un nouveau produit sera prise.

gestion du cycle de vie des applications

Pourquoi la gestion du cycle de vie des applications est-elle importante ?

On ne saurait trop insister sur l’importance de la gestion du cycle de vie des applications. Elle permet de s’assurer que les exigences des projets sont respectées, de rationaliser les flux de travail et de faciliter la collaboration entre les membres de l’équipe. Le résultat est un produit de meilleure qualité, développé de manière plus efficace dans un délai plus court, ce qui est essentiel sur le marché actuel, où tout va très vite.

Principaux avantages de l’ALM

Voici quelques principaux résultats d’une gestion efficace du cycle de vie des applications :
Feuille de route claire

L’ALM crée une feuille de route claire et facile à suivre pour l’application. La réussite de tout projet commence par une bonne planification : fournir un plan aussi clair et détaillé que possible afin que toutes les équipes sachent exactement ce qu’elles doivent faire et puissent atteindre leurs objectifs de manière efficace.
Réduction des dépenses inutiles

Une gestion efficace du cycle de vie des applications permet de réduire les dépenses : il y aura moins d’itérations et d’erreurs à corriger, car l’équipe est beaucoup plus susceptible de réussir du premier coup.

Meilleure communication entre les équipes

L’ALM aide tous les membres de l’équipe à rester alignés sur les objectifs de l’entreprise et à travailler ensemble de manière plus efficace. Il rend le flux de travail plus visible pour tous les membres de l’équipe, éliminant ainsi les silos et permettant une meilleure communication. Chaque membre de l’équipe comprend le projet, son rôle dans sa mise en œuvre et l’état d’avancement des travaux en temps réel.

Meilleure prise de décision
En ayant une vue d’ensemble du processus, il est beaucoup plus facile de voir où le produit a été, où il va et comment l’amener là où vous le souhaitez de la meilleure façon possible. L’ALM permet aux membres de l’équipe de rester au fait de l’état d’avancement et des objectifs du projet et d’identifier les compétences les plus nécessaires pour les différentes parties du processus.

Développement et déploiement plus rapides

L’ALM aide les équipes à produire des logiciels avec une rapidité et une efficacité inégalées. L’intégration inhérente au système rationalise le processus afin d’éviter des pertes de temps en itérations inutiles.
Produits de meilleure qualité

En définitive, toutes ces étapes permettent d’obtenir un produit de qualité supérieure qui offre à l’utilisateur la meilleure expérience possible.

Quelle est la différence entre l’ALM et la gestion du cycle de vie du développement logiciel ?

La gestion du cycle de vie des applications est un concept plus large que la gestion du cycle de vie du développement logiciel. L’expression « cycle de vie du développement logiciel » fait spécifiquement référence à la phase de développement de l’application, de la conception au déploiement, tandis que la gestion du cycle de vie des applications fait référence à une vision plus large et à l’ensemble du processus, de la planification initiale au retrait de l’application. Le cycle de vie du développement logiciel peut faire partie de la stratégie de gestion du cycle de vie des applications ; à l’inverse, l’ALM peut comprendre plusieurs cycles de vie du développement logiciel.

Outils de gestion du cycle de vie des applications

L’ensemble de ce processus étant très complexe, il est fortement recommandé d’utiliser des produits de gestion du cycle de vie des applications pour en assurer le suivi.

Que sont les produits de gestion du cycle de vie des applications ? Ces outils sont un type de logiciel vous permettant de suivre et de planifier toutes les activités autour du cycle de vie des applications.

Selon un rapport de ReportLinker relatif aux études de marché sur l’ALM, la taille du marché de la gestion du cycle de vie des applications devrait passer de 3 589,52 millions de dollars en 2020 à 4 929,31 millions de dollars d’ici 2025, soit une augmentation de 37,33 %. Cette croissance prévue de la taille du marché de la gestion du cycle de vie des applications indique que de nombreuses entreprises voient l’importance de ces outils et qu’elles sont de plus en plus nombreuses à les adopter.

Quelles entreprises bénéficient le plus des outils de gestion du cycle de vie des applications ?

Les produits de gestion du cycle de vie des applications sont une excellente idée pour toute entreprise qui développe des logiciels, notamment les entreprises qui développent plusieurs applications. Il y a beaucoup d’informations à suivre, et pour de nombreux développeurs, un ensemble de feuilles de calcul ne suffit pas.

Quels sont les meilleurs outils de gestion du cycle de vie des applications ?
Les meilleurs outils ALM incluent des fonctionnalités telles que :


•    Le contrôle des versions
•    Des fonctionnalités de communication en temps réel
•    Des fonctionnalités de gestion des exigences
•    Des fonctions de planification et d’estimation de projet
•    La gestion du code source
•    La gestion des tests

Assurez-vous que l’outil fonctionne bien avec la méthodologie et les processus de développement qui conviennent le mieux à votre équipe.

InfoQ recommande les ensembles d’outils ALM suivants :


•    ALMComplete de SmartBear Software
•    Clarity+AgileVision+ITKO de CA Technologies
•    CollabNet TeamForge de CollabNet
•    DevSuite de TechExcel
•    HP Application Lifecycle Management de HP
•    IBM Rational solution for Collaborative Lifecycle Management d’IBM
•    JIRA+Confluence+Stash+Bamboo d’Atlassian
•    Solutions Orchestrated ALM de Serena Software
•    Rally Platform de Rally Software
•    StarTeam de Borland
•    Team Foundation Server de Microsoft
•    ThoughtWorks Studios (Mingle+Go+Twist) de ThoughtWorks

cycle de vie des applications

Gestion des licences logicielles et ALM

Si l’ALM est essentiel pour les étapes de planification et de développement, il n’a qu’un lien minime avec le flux allant de la commande à l’encaissement, et il n’est donc pas conçu pour accélérer la livraison, l’exploitation et la gestion des logiciels. C’est la raison pour laquelle vous avez besoin d’une plateforme spécialisée de gestion des licences logicielles.

Pourquoi ? Parce que la monétisation de logiciels est la pierre angulaire du développement des entreprises à l’ère numérique ; pourtant, de nombreuses organisations négligent les outils dont elles ont besoin pour accroître leurs revenus logiciels. 

Une plateforme de gestion des licences logicielles vous permet de : 

•    Segmenter vos logiciels pour les déployer dans des packages adaptés aux besoins de vos utilisateurs
•    Protéger vos logiciels contre toute utilisation non autorisée, qu’elle soit intentionnelle ou non
•    Savoir qui utilise vos logiciels et comment

Vous devez mettre en place des modèles de licences logicielles flexibles et des packages d’applications appropriés pour satisfaire les exigences exactes de vos utilisateurs. 

Les systèmes de gestion des licences logicielles vous aident également à rationaliser et à simplifier votre chaîne logistique, en réduisant le nombre d’UGS que vous devez gérer dans votre ERP. En outre, les informations commerciales que vous obtenez sont précieuses pour comprendre les performances de votre logiciel. 

Thales Sentinel propose une large gamme de solutions de gestion des licences et de sécurité pouvant aider votre entreprise à gérer de manière optimale le cycle de vie de vos applications. Explorez davantage et découvrez comment Thales Sentinel peut vous aider à atteindre vos objectifs commerciaux de monétisation de logiciels.

How to Get Software Licensing Right the First Time - White Paper

Réussir sa gestion et distribution des licences de logiciels

La gestion des licences de logiciels est devenue un élément clé pour la majeure partie des entreprises d’aujourd’hui. La réussir peut vous aider à développer votre activité, à acquérir de nouveaux clients et à surpasser vos concurrents. Ce livre blanc explique l’importance d...

casio case study

Casio crée de nouvelles façons de distribuer et monétiser ses logiciels avec Thales Sentinel - Case Study

Fabricant international d’électronique grand public et d’équipement professionnel, Casio a introduit la digitalisation au sein de son activité, en démarrant avec un modèle de distribution de licences logicielles pour ses célèbres calculatrices scientifiques. De la même façon...